Activités

Quelle taille de matelas choisir pour une randonnée ?

La randonnée est l’une des activités préférées des Français. Cependant, elle nécessite une bonne préparation pour être réussie. Parmi les différents éléments à choisir, les matelas occupent une place importante. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour choisir la bonne taille de matelas.

Quel doit être la taille d’un matelas de randonnée ?

Il existe deux types de mesures : les dimensions lorsque le matelas est déplié et les dimensions lorsqu’il est plié. En ce qui concerne les dimensions dépliées, elles sont à peu près équivalentes chez tous les fabricants. Il est courant de parler de taille. La plupart des marques proposent les tailles suivantes pour chacun de leurs matelas :

A lire également : Quel GR choisir pour commencer la rando ?

  • Taille enfant : longueur 119 à 130 cm, largeur 45 à 51 cm.
  • Personnes courtes, taille S : longueur 168 cm, largeur 51 à 55 cm
  • Personnes de taille normale : longueur 183 à 185 cm, largeur 51 à 55 cm
  • Taille régulière et corpulente : longueur de 183 à 185 cm, largeur de 55 à 64 cm
  • Personnes élancées et corpulentes : longueur 198 cm, largeur 64 cm.

Il faut noter que ces tailles sont indicatives. Il n’existe pas de norme à ce sujet et chaque marque est libre d’avoir son propre guide des tailles.

En ce qui concerne l’épaisseur du matelas, elle n’a aucune incidence sur l’isolation thermique. Elle n’affecte que votre confort. Certaines personnes préfèrent un matelas fin car il est souvent plus léger et moins encombrant. Tandis que d’autres préfèrent le confort d’un matelas épais. C’est particulièrement vrai pour les personnes qui dorment sur le côté. Lorsque vous dormez sur le côté, le poids de votre corps est concentré sur vos épaules et vos hanches. Cela provoque une sensation de « relâchement ». Un matelas épais empêche vos épaules de toucher le sol lorsque vous vous allongez.

A découvrir également : Application Visorando : à tester !

Les différents types de tapis de randonnée

Voici les trois types de matelas que vous retrouverez sur le marché :

Le Matelas en mousse

Il se distingue par sa légèreté et son prix plus abordable. C’est souvent le premier matelas que l’on achète. En plus de sa légèreté, le point fort du matelas en mousse est sa résistance à l’usure. Peu importe l’endroit où vous le posez, il ne craint ni l’abrasion ni les perforations. Il est également très pratique à utiliser en été ou en complément d’un matelas gonflable.

Matelas pneumatiques

Le matelas gonflable est celui qui présente le meilleur rapport entre isolation, poids et confort. Souvent plus épais que ses concurrents, il a aussi l’avantage d’être plus compact une fois vidé de son air. La plupart de ces matelas isolés en synthétique ou en duvet sont livrés avec un sac de gonflage. Cela permet non seulement de gonfler le matelas plus rapidement mais aussi d’éviter d’envoyer de l’humidité à l’intérieur.

Couchages autogonflants

Comme son nom l’indique et contrairement au matelas gonflable, ce type de matelas n’a pas besoin d’être : gonflé. En fait il suffit d’ouvrir la valve et de le laisser se gonfler. Puis de souffler une fois à l’intérieur pour ajuster la pression. Laissez-le se gonfler tout seul ! Cela empêchera l’humidité d’être : soufflée à l’intérieur. Il est généralement plus fin que le matelas pneumatique.